Récit de chasse 2012/2013

Le 18/12/12

La journée sera très physique pour les chiens.... J'attaque le matin sur les hauteurs de Mantaille, le ciel fait une alternance de soleil et de nuage. Les chiens feront quelques quêtes et finiront par lever un lièvre sur la commune limitrophe. Je continue et pendant quelques heures rien ne se passe. Jusqu'au moment où je rentre dans une parcelle avec de grandes herbes m'arrivant à hauteur d'homme. Et là la meute part comme un TGV, je ne vois pas ce que c'est. Je cours jusqu'au sommet mais la menée se trouve déjà sur la commune voisine. J'écoute donc cette jolie musique et au bout de 30 minutes ça se rapproche. Je vois arrivé un magnifique brocard à 300 mètres en plein découvert. Les chiens sont juste derrière à une cinquante de mètres. Il revient donc sur ma commune, traverse la Combe De Vert, puis Charbonnière, saute la départemental direction le château de Barbe Bleu. Le brocard sera vu 4 kms plus loin par un collègue qui passait par là, complétement trempé par la transpiration et la gueule grande ouverte. Les chiens lui auront fait faire une menée d'une dizaine de kms. (vu avec le GPS), à un train d'enfer. L'animal est magnifique je l'avais déjà levé dimanche, il doit peser une trentaine de kilos et les velours mesure une vingtaine de centimètres.

L'après midi, chasse du lièvre en plaine avec un collègue. Et là l'histoire est marrante. Je disais à mon pote que depuis que je chassais, je n'avais jamais vu de lièvre au gîte. A peine 10 minutes plus tard, je m'arrête nette, devant moi à 5 mètres se trouve un bourru gîté dans un maïs battue. Mes yeux ce sont posés dessus par hasard. Les chiens quêtaient depuis un moment mais s'en arriver à lancer l'animal. Le temps de prendre des photos et d'allumer la vidéo, et c'est parti, je le fais gicler. Une belle menée s'en suit, jusqu'à ce qu'il les mette en défaut 20 minutes plus tard.

img-1393.jpgimg-1394.jpg

C'est bon, les chiens sont morts, il est temps de rentrer à la maison. Quinze jours de repos les attendent, il faut les remplumer un peu et les garder en forme pour la Cote d'Or fin janvier.

Lièvre le 17/12/12

Aujourd'hui je chasse en plaine pour voir comment Gamin se comporte dans cette environnement. Le soleil est présent et la température est élevée pour la saison. J'attaque dans une plantation de pommiers mais rien à se mettre sous la dent. Nous arrivons dans un maïs battu et là les chiens commencent à donner sauf Gamin qui se demande bien ce qu'il fou là. Et justement le lièvre lui gicle à 10 mètres devant. Il reste scotché 5 secondes et voyant les autres démarrés, il enquille la menée comme un dingue et voilà la meute partie dans sa lancé. Je suis la menée tant bien que mal, car vu l'absence de végétation, je ne vous explique pas la vitesse. La cavalcade se terminera au milieu des maisons où le lièvre s'est défilé. J'arrête donc les chiens et je rencontre mon ami Philippe. On taille une bavette et d'un coup on entend Ecko qui lance un lièvre à 30 mètres de nous. Toute la meute repart et me voilà reprendre mes jambes à mon coup pour les suivre. 3 Kms plus tard les chiens sont en défaut au bord d'une route. Je décide de stopper et de continuer mon chemin. Quelques quêtes se feront par ci par là mais aucun animal ne sera levé. Bilan: Gamin est très bon sur les menées, mais c'est un gros fainéant sur le rapprocher. Il va falloir travailler sur ce point..

Chasse lièvre à Ratières 09/12/12

Aujourd'hui je suis invité à Ratières pour la fermeture du lièvre. Leur cota est de huit et ils en sont à cinq. On attaque et déjà les premiers lapins se dérobent devant les chiens. Que va faire Gamin ???  Et bien il rentre comme un dingue dans les ronces avec les autres et c'est parti pour une petite menée de 10 minutes le temps que les lapins soient tous fermés. On continu notre chemin et les chiens trouvent une quête de lièvre en bordure et s'enfoncent dans le bois. Au bout de 20 minutes, la quête n'est pas du tout bonne mais j'entends Ecko lancé puis Farouk, Baya et mon Gamin... Trop content il commence au lièvre. Tout à coup je vois le lièvre arrivé, dois je tiré ou pas ??? Je me décide et pan !!!!! je crois l'avoir eu mais il n'en est rien, mon coup à touché un arbre. Je me suis trop tâté pour savoir si je lâchais un coup et de ce fait je n'ai pu l'ajuster comme il faut. Mais bon l'important c'était de voir si Gamin n'avait peur des coups de fusils, et ça ne l'a pas trop perturbé donc un bon point. Les chiens arrivent sur les lieux et reprennent la menée s'en jamais remettre la pression au lièvre qui sera vu plus loin et qui nous échappera. Nous continuons la traque et là ils se mettent tous à hurler, deux chevreuils me partent dans les pieds, suivit de toute la meute au complet. Je les récupérerai 40 minutes plus tard à l'autre bout de la chasse. C'est l'heure de la pause casse croute, il est 10h00 et une bonne saucisse à l'huile nous attend. Nous voilà reparti pour finir la matinée, je traverse une plantation de chênes truffiès, quand un collègue me dire de venir voir, il a bougé quelque chose dans les ronces. Je mets les chiens, mes pas le temps d'arriver à lui, Baya, Ecko et Farouk m'empognent un chevreuil. Il ne me reste plus que Gamin. Je l’amène vers le gars, et voilà mon Gamin partie tout seul, et que vois je à 200 mètres devant lui ??? Une jolie banarde qui prend la poudre d'ésquenpéte. Il ne la mènera pas longtemps mais l'important c'est qu'il l'a pris seul et montre ses capacités à chasser cet animal.

Super matinée, que du bonheur. Ça fait du bien....

Le 07/12/12

Le temps est à la neige, vent du sud et une température de 1°c. Aujourd'hui je veux voir ce que donne Gamin. On commence dans une plantation de peupliers et les chiens commencent à donner. Ça rapproche de plus en plus et Gamin se met aussi gueuler, ils sautent la route, le rapprocher est vif et la meute ne tardera pas à lever trois chevreuils dans une taillis. Les quatre chiens sont bien meutés et la joie de voir Gamin se rallier aussi bien m’envahis. La menée durera environ 1h30 et finira par se partager en deux, Farouk et Gamin d'un coté et Baya et Ecko de l'autre. Les chevreuils iront taper dans d'autres chevreuils, je suis tombé dans le nid.

Je récupérerai facilement Farouk et Gamin avec leurs colliers GPS, par contre sans colliers pour les deux autres je mettrai environ une heure pour les reprendre. Une matinée plein d'espoir, pourvu que ça dure...Reste à voir sur le lièvre ce que ça donne??

Le 01 et 02/12/201

Ce samedi mon collègue Yves m'a amené un chien de Haute Garonne. C'est un chien d'un an et demi, qui n'a chassé que le sanglier. C'est donc un chien a former pour le lièvre. On est allé chasser toute la matinée, mais à part quelques coups de nez sur des quêtes, impossible de lever quoique ce soit. Il a l'air de bien s'intéresser et a une gorge d'enfer. Enfin voilà pour la présentation, à voir évoluer.

Ce dimanche la meute est restée à la maison et je suis allé me poster à la battue aux chevreuils. Le samedi il faisait super soleil et aujourd'hui tempête de neige, le sol est blanc mais le temps reste agréable. Nous n'aurons pas bien de menées à nous mettre sous la dent mais deux chevreuils seront prélevés.

Le 23/11/12

Aujourd'hui petite sortie avec mes quatres fidéles compagnons. Le brouillard est présent mais il se lévera vers 9h00. J'attaque dans un près où les chiens entamment un rapprocher qui durera une trentaine de minutes mais sans réussite. Après plusieurs coup de voix par si par là, j'entends résonner la gorge d'Ecko qui sera rallié par le reste de la meute. La menée démarre fort et file droit. C'est un chevreuil... A peine 2 minutes et je n'entends déjà plus les chiens. Même Génie est partie et elle ne revient pas!!!!!!. Je monte vite sur le sommet et toujours rien. Au bout d'une demi heure, une clochette se fait entendre. Voilà ma Génie qui revient. Je retourne au 4x4 et après 1 heure de recherche , je vois un chevreuil sauté la route. Je m'arrête pour écouter et voilà Baya, Farouk et Ecko qui ménent toujours. Je les arrête et retour à la maison, il est 11h00.

Le 15/11/12 Laval d'Aix (Diois)

Quelle belle journée, ouah............... Départ de la maison à 5h45 pour une arrivée à 7h30. Le brouillard est présent le long de la Drôme (rivière) mais nous avons de la chance car nous chassons en dessus de la nappe. Le temps de préparer les chiens, aujourd'hui colliers GPS pour tout le monde, mon cousin me les a prêté.

On attaque dans les vignes et à peine un quart d'heure, les beagles de mon collègue attaque un rapprocher et lèvent dans la foulée le lièvre dans un roncier. Mes bleus rallient aussitôt mais la banarde fait un contre et met les chiens en défaut. Impossible de reprendre la voie, je décide donc de faire les devants et passe de l'autre côte de la combe. Les chiens retrouvent rapidement la voie et s'en suit une belle menée de 45 minutes à travers la montagne.

Après celle ci, nous voilà reparti, et Baya donne quelques coups de voix, vite rejoint par le reste de la meute. Un autre lièvre est levé mais la menée durera nettement moins longtemps.

Les minutes défilent et nous repartons sous la barre rocheuse, l'un des point les plus haut. Là je prends le temps de me poser pour admirer le paysage.

img-1271.jpg    img-1281.jpg

  Puis Farouk lance en plein milieu du bois, suivie par Ecko. Un chevreuil ou un lièvre???? C'est bien une banarde, et là les deux chiens sont bien collé à la voie et la menée s'en va jusqu'au point où je ne l'entends plus. Baya et Génie sont restées avec moi. Je récupererai les deux chiens 40 minutes plus tard tout en bas dans les vignes. Entre temps Baya m'en décolle un autre qui me passera à côté mais que je n'arriverai pas à voir comme il faut pour le tirer.

La matinée s'achève, et direction casse croute sur la remorque avec un bon cassoulet. Les chiens sont carreaux et moi aussi. Ce n'est pas la plaine .....

L'après midi sera plus une promenade, les chiens n'en veulent plus. Ils ont parcouru 24 kms et dans la montagne. Ils n'ont jamais aussi bien chassé de la saison, en plus aucuns chevreuils de levés. Le trafic de sangliers est impressionnant, ils s'en prélèvent environ 80 par an sur la commune.

Voilà, il est 15h30, c'est l'heure de rentrer, avec des images plein la tête. La dure réalitée de revenir chasser à Anneyron est bien présente. Quand on goute à ça, c'est fini....

img-1268.jpgimg-1276.jpg

Chasse aux sangliers dans l'Ain le 07/11/12

Départ de la maison à 4h45 pour une arrivée à 6h45 à St Martin Du Mont. Là je rejoints mon pote Alex et ses deux collègues. A eux trois ils possèdent une trentaine de petits bleus de Gascogne. Le paysage est magnifique, la journée va être ensoleillée et sans vent.

img-1239.jpgimg-1245.jpg

On attaque dans un près avec 10 rapprocheurs et en  à peine un quart d'heure les chiens trouvent une voie et ça par à font de train. Une course s'engage, le rapprocher dure une trentaine de minutes et la meute lève un troupeau de sangliers dans le bois. Nous avons fait les devants pour lâcher le reste des chiens au moment du lancé et c'est maintenant une vingtaine de bleu qui hurlent derrière les bêtes noires. Choco l'un des trois collègues en prélève un et le troupeau me vient droit dessus. On entend les branches craquées dans tout les sens, les buissons bougent mais pas un ne veut sortir. Soudain un chevreuil sort et aucun chien ne part dessus. Je suis impressionné!!!!!

La musique est magnifique, les chiens chasseront de 8h30 à 15h00 sans s'arrêter. Les chiens sont morts de chez mort, ils ont parcouru une vingtaine de kms.

J'ai passé une journée d'enfer, ils m'ont remotivé pour un bon moment. C'est certainement le meilleur lot de chiens à sanglier que j'ai pu voir chasser.

Encore un grand merci à ces trois gars et j’espère pouvoir y retourner d'ici la fin de saison.

Battue chevreuil du 04/11/12

Rendez vous à la cabane, il est 7h00, il fait chaud et un bon vent du sud se fait sentir. Les battues attirent de plus en plus de monde car nous sommes 36 pour la première. Cela vient aussi de la bonne ambiance qu'il y règne. On décide de faire côté Châtaigneraie, il y aura 5 piqueurs avec une vingtaine de chiens. La battue n'a pas commencé que déjà 5 chevreuils sortent de la traque. Une fois dans le bois, les chiens ne trouvent pas de voie et plusieurs heures s'écoulent sans rien voir.

Les autres piqueurs lèvent deux chevreuils dont un sera prélevé et aussi un renard qui évitera une dizaine de balles avant de quitter la traque. On se retrouve dans le bois avec les autres traqueurs et on décide de corner la fin quand tout le monde sera à sa voiture. Je me dirige donc vers mon 4x4 et à peine 15 mètres parcourus, deux chevreuils se lèvent devant les chiens et du coup toutes les meutes se rallient. C'est reparti et là quelle musique.... Deux menées se partagerons et un des deux chevreuils sera prélevé. Fin de traque, on se limite à deux prélèvements par battue quand on peut le faire.

Le 03/11/12

Ce matin petit vent du sud et la température est relativement élevée. J'attaque directement au bois et au bout de quelques minutes les chiens commencent à rapprocher. Puis comme à son habitude, Ecko lance l'animal et se fait rejoindre par le reste de la meute. Qu'est ce que ça peut bien être ????  Je pars vite me poster et au bout de 5 minutes je le vois sortir... C'est un lièvre énorme, il doit peser au moins 10 livres. Les chiens seront en défaut et la menée repartira encore pour une dizaine de minutes. Je continu donc à traquer puis 1h00 plus tard les chiens me refont un rapprocher. Ce coup si, Génie ne reste pas et revient me voir. La menée vient dans ma direction, je me baisse vite pour tenir la clochette de la chienne, le fusil sur l'épaule et là.... Maitre renard sort à une trentaine de mètres et me vient droit dessus. Que faire ?? J'ai pas l'air con. Je le laisse approcher et à 20 mètres je me lève,attrape mon fusil, mais le temps de lacher les deux coups, il a déjà sauté. Génie qui la vue, lui part au cul suivie des autres chiens qui n'étaient pas loin derrière le renard. La menée est bruyante comme je les aime et commence à s"éloigner fortement. Finalement le renard se fermera sur la commune de Chateauneuf et les chiens reviendront sur leurs pieds sans trop de difficultés. Voilà super matinée, les chiens sont en sang tellement ils sont allés au roncier.

Je mets une vidéo quand les chiens relèvent le défaut du lièvre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site