Le 15/11/12 Laval d'Aix (Diois)

Quelle belle journée, ouah............... Départ de la maison à 5h45 pour une arrivée à 7h30. Le brouillard est présent le long de la Drôme (rivière) mais nous avons de la chance car nous chassons en dessus de la nappe. Le temps de préparer les chiens, aujourd'hui colliers GPS pour tout le monde, mon cousin me les a prêté.

On attaque dans les vignes et à peine un quart d'heure, les beagles de mon collègue attaque un rapprocher et lèvent dans la foulée le lièvre dans un roncier. Mes bleus rallient aussitôt mais la banarde fait un contre et met les chiens en défaut. Impossible de reprendre la voie, je décide donc de faire les devants et passe de l'autre côte de la combe. Les chiens retrouvent rapidement la voie et s'en suit une belle menée de 45 minutes à travers la montagne.

Après celle ci, nous voilà reparti, et Baya donne quelques coups de voix, vite rejoint par le reste de la meute. Un autre lièvre est levé mais la menée durera nettement moins longtemps.

Les minutes défilent et nous repartons sous la barre rocheuse, l'un des point les plus haut. Là je prends le temps de me poser pour admirer le paysage.

img-1271.jpg    img-1281.jpg

  Puis Farouk lance en plein milieu du bois, suivie par Ecko. Un chevreuil ou un lièvre???? C'est bien une banarde, et là les deux chiens sont bien collé à la voie et la menée s'en va jusqu'au point où je ne l'entends plus. Baya et Génie sont restées avec moi. Je récupererai les deux chiens 40 minutes plus tard tout en bas dans les vignes. Entre temps Baya m'en décolle un autre qui me passera à côté mais que je n'arriverai pas à voir comme il faut pour le tirer.

La matinée s'achève, et direction casse croute sur la remorque avec un bon cassoulet. Les chiens sont carreaux et moi aussi. Ce n'est pas la plaine .....

L'après midi sera plus une promenade, les chiens n'en veulent plus. Ils ont parcouru 24 kms et dans la montagne. Ils n'ont jamais aussi bien chassé de la saison, en plus aucuns chevreuils de levés. Le trafic de sangliers est impressionnant, ils s'en prélèvent environ 80 par an sur la commune.

Voilà, il est 15h30, c'est l'heure de rentrer, avec des images plein la tête. La dure réalitée de revenir chasser à Anneyron est bien présente. Quand on goute à ça, c'est fini....

img-1268.jpgimg-1276.jpg

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. Gaël 16/11/2012

c'est clair !!!!!!!!!!! Merci les gars

2. MATOU 15/11/2012

j'imagine une voix grave en plus pour compléter l'harmonie !!
Merci de nous faire partager tes escapades Gaël.
A+

3. Rudy 15/11/2012

Belle journée et avec de belles menées. Le paysage est magnifique.

Merci du partage et beau récit.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site