Récit de chasse 2013/2014

Chasse du sanglier à Buis les Baronnies

Ce jeudi 20/02/14 je suis invité avec un collègue dans le sud de la Drôme à Buis les Baronnies. Quel coin merveilleux, les montagnes sont bleus d'oliviers, le paysage est grandiose. Nous somme une dizaine de postés et un traqueur. Mon poste est à couper le souffle, sur une terrasse juste en dessous des barres rocheuses en face du mont Ventoux, avec des tirs pouvant s'effectuer à de longue distance.Avec ma lunette c'est le top. La partie de chasse ne sera pas comme on l'aurai souhaité, mais un sanglier sera levé, et se fera tuer par mon collègue au poste juste à coté de moi.

C'est le 105 éme de l'équipe......Même si je n'ai rien vu, juste le fait d'être dans ce cadre ma contenté.

1 1

4 1

20140220 102322

Battue aux renards 09/02/14

Le soleil est enfin au rendez vous avec une température printanière. Le lieutenant de louveterie est présent car aujourd'hui on fait une partie de la réserve. Les chiens rentrent au bois est déjà le premier lancé. Un lièvre vient de gicler devant la meute. Après une bonne demie heure de mené, les chiens reviennent et nous pouvons reprendre la traque. Je passerai les détails car beaucoup beaucoup de lièvres levés. Jusqu'au moment où dans un gros roncier, les chiens hurlent, ils ont du mal à passer et leur tonalité de voix a changé. Beaucoup plus agressif... C'est un renard, et les chiens ont du mal à le mener. Il a pris de l'avance et un postier le blesse, un autre le manque... Je recoupe pour emmener la meute direct au bonne endroit et les chiens arrêteront la mené devant une clôture de maison. Le goupil a sauté le mur puis il est ressorti de l'autre côté. Nous ne pouvons plus suivre. Je pense qu'il n'ira pas bien loin car il avait quand même bien du mal..Voilà, belle matinée content des chiens...

Battue aux renards 02/02/14

Aujourd'hui battue pour la régulation du renard. C'est la seule possibilité pour continuer à sortir les chiens. Il a plu toute la nuit et le volume de précipitation est impressionnant depuis le début de l'année. Une petite bise (vent du nord) souffle, ce qui fait bien baisser les températures. Arrivé sur le lieu du découplé, les chiens se vident et en à peine 20 mètres, entament un rapproché. La végétation est dense, beaucoup de ronces. Ça y est le lancé, c'est un lièvre qui gicle et une belle menée sans suivra. Les chiens reviennent,  quand soudain je l'entends hurler Idés qui est tout seule de son côté. Un lièvre lui gicle devant le nez et la petite s'en va comme une grande avec son capucin... La menée ne durera pas longtemps, étant toute seule elle a vite abandonné au premier défaut. Arrive 11h00, la traque est fini mais je décide de faire un morceau de bois se trouvant derrière les postiers. Bien joué, les chiens me démarrent un joli brocard qui était tranquillement allongé dans les ronces. Quelle musique, les chiens sont bien en meute, et la menée est très rapide. Le broc emmènera la meute sur une commune voisine, en traversant une rivière en crue. Les chiens ont sauté aussi, mais tout c'est bien passé heureusement. Ce qui est dommage au chevreuil, c'est qu'il prennent de long parti, et que l'on ne peut pas profiter de la menée assez longtemps. Parce que sinon, on prend un réel plaisir à entendre les chiens. Les récris ne sont pas pareil que derrière un lièvre, c'est beaucoup plus franc.

Chasse lièvre le 12/01/2014

Ça y est, c'est le jour de la fermeture officielle. Toute la petite famille vient avec moi, nous découplons l'après midi. On commence dans le brouillard, quelques quêtes par ci par là, mais pas de lancé. Puis le temps s'améliore, le soleil fait son apparition et les chiens lancent. Un lièvre sera mené, et comme la dernière fois il saute la rivière et perd vite la meute. Un deuxième lancé aura lieu, mais ce coup si c'est un renard qui ira se fermer après avoir fait un petit tour avec les chiens au cul. Voilà, belle journée en famille, content d'avoir partagé ses moments avec mes enfants et mon épouse..

Maintenant il ne me restera que les battues aux renards le dimanche matin jusqu'à fin Février.

     

  

 

Chasse lièvre le 08/01/2014

Ce matin un fort vent du Sud souffle sur nos collines, le ciel est gris et la température est d'environ 8c°. Rapidement les chiens trouvent une quête et lanceront le lièvre. Avec ce vent je perds rapidement le contact avec la menée, mais au bout d'une demi heure je retombe dessus. Le lièvre a sauté le chemin et je n'ai plus que quatre chiens derrière. Huta, Haka, Farouk et Gamin ont du mal à le suivre, notre ami le bossu a bien pris les ronciers. Les chiens redescendent dans le près, la voix se fait meilleur. Je vais vite me poster au cas ou le lièvre remonte, et là je tombe nez à nez avec lui. Juste le temps d'allumer la caméra. La meute a environ deux minutes de retard sur lui, et la chasse s'arrêtera pas longtemps après la vue du lièvre. J'en lèverai un deuxième qui lui, a sauté la rivière du Bancel et longé le Hameau de Mantaille. J’arrêterai les chiens à cause de la départemental trop dangereuse...

Très bonne matinée, malgré le vent....

Chasse lièvre le 05/01/2014

Après les pluies diluviennes de la nuit, ce matin le temps est au beau et il a légèrement gelé. Une quête commence dans une prairie mais ne débouchera sur rien. Les chiens me lèvent deux bécasses en broussaillant puis ils me démarrent deux chevreuils, 3 chiens sur un et quatre sur l'autre...Super ça commence bien. A peine un quart d'heure et les chiens reviennent déjà. On avance et là un lièvre gicle devant le nez de la meute. Il a eu chaud aux oreilles. Une belle menée sans suivra. Nous en lèverons 2 autres, dont un sur la vidéo où je suis obligé d'aller couper les chiens car deux jours avant le lièvre a traversé dans la cour de la maison et je me suis fait pourrir par le gars...Et là rebelote, le lièvre passe sur la terrasse mais le mec ne me dit rien ...

Chasse lièvre le 03/01/14

Le temps est à la pluie depuis la veille mais une petite éclaircie apparait et j'en profite pour y aller. Après un bon moment à marcher, les chiens entament un rapproché qui débouchera vite sur un lancé. Le premier défaut ne tardera pas, car le lièvre prendra un bout de route avant de sauter de l'autre côté. J'aide les chiens et ça repart de plus belle. La menée revient sur moi en direction de la route, les chiens sortent du bois mais pas de lièvre.!!!. Je les remets donc au bois et à 15 mètres avant la sortie, le lièvre gicle au milieu des chiens... Il s'était rasé juste là. Au redémarrage il ne s'en est pas fallu de grand chose pour qu'il se fasse gober. La menée repart et après de multiples défauts la poursuite s'arrête, une belle chasse d'environ 1h30.

L'après midi je retourne à la chasse dans un autre coin. Il se remet à pleuvoir, mais c'est bientôt la fin de saison et il faut en profiter. Encore une grosse chasse, je verrai deux lièvres dont un qui me démarre à 2 mètres et aussi une belle bécasse. Je suis super content de la journée, d'autant plus que je n'ai levé aucuns chevreuils. J'arrive à me poser la question: "créance ou pas". Je suis en pleine réflexion...?

Chasse lièvre le 26/12/13

Après ces deux jours de fêtes, ce matin je sors la meute. Il a plu hier toute la journée et toute la nuit. J'attaque dans un petit près, et les chiens ont connaissances d'une voie. Après quelques minutes a tourner, ils trouvent la rentrée au bois. Les chiens rapprochent et du coin de l’œil j’aperçois le lièvre se dérober. Les chiens ne mettent pas longtemps à le suivre. Plusieurs défaut seront relevés pendant la menée dont un par la petite Idés du haut de ses 7 mois....Je verrai le bossu trois fois en tout. Le temps de chasse aura duré 1h30, c'est certainement ma plus belle de la saison.Sourire

Chasse lièvre 20/12/13

Aujourd'hui des copains du 43 viennent découpler sur la voie du lièvre. Il a plu toute la nuit et le début du jour. Les 11 porcelaines sont créancés et nous régaleront tout le matin. Deux lièvres de levés malgré une très mauvaise voie. J'en ai pris plein les yeux et les oreilles.... Des vrais avions de chasses, bien appliqués, toujours en meute et aux ordres de leurs piqueux. Ça fait rêverRigolant

Le 24/11/13

Aujourd'hui c'est battue aux chevreuils. Pour une fois il ne pleut pas mais toute la semaine a été humide. Après quelques galères avec le 4x4 où je me suis embourbé, je lâche enfin les chiens. La première menée sera sur un lièvre et un posté arrêtera les chiens. Je continue et hop ça repart... Ce coup si c'est un renard que la meute accompagnera jusqu'au terrier. Dure dure de trouver les chevreuils.. Je passe donc à ras le château de barbe bleu et là les biquets me démarrent à deux mètres. Les chiens partent comme des dingues, et après je ne les reverrais plus. Je les entends et la meute c'est coupé en deux avec des chevreuils différents. Deux seront prélevés, je retrouve tout le monde avant d'arriver au 4x4. Et ben non pas tout le monde car il manque Haka. Je la retrouverai à 2 kms, elle avait sauté la ligne derrière un autre cabri..

Belle matinée, les chiens ont bien chassé. Une petite vidéo où les chiennes sont derrière un lièvre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×