Récit de chasse 2013/2014

Lièvre le 21/11/13

Il a neigé un peu hier mais ce matin tout a fondu. Le sol est très humide et la voie n'est pas bonne du tout. Huta, Haka et Idès m'accompagnent, je veux les voir travailler sans les vieux. Quelques coups de voix dans un maïs battu et je vois le lièvre se dérober à 200 mètres des chiens. Je cours dans sa direction et les chiennes lui partent après à vue jusqu'au maïs qui n'est pas encore moissonné. Là les chiennes le perdent presque tout de suite. Je décide donc de faire les devants et 10 minutes plus tard, c'est Idès qui le relève toujours dans le maïs. La menée sera brève mais l'essentielle et que la petite à comprit ce qu'elle venait faire à la chasse. La matinée se terminera avec un levé d'une compagnie de 30 perdrix.

Mardi 29/10/13

C'est les vacances pour moi et j'en profite pour chasser un peu. Il a plu pas mal cette nuit, ce qui a fait baisser un peu les températures. La voix est très bonne, et les chiens ne tardent pas à lever un lièvre. Et là, une menée s'engage avec toute la meute. Tout le monde reste bien groupé et bien appliqué. Ce sera la plus belle chasse de la saison sur lièvre à ce jour. Deux heures de menée, je n'en reviens pas. Les chiens ne lâchent rien et s'appliquent à relever tout les défauts. Je ne cesse de le dire, mais je suis tellement content de mes chiens. Toutes ces années de galère, et là j'ai un lot qui me convient parfaitement. Touchons du bois et pourvu que ça dure....

Samedi 26/10/13

Ce samedi chasse aux sangliers dans le Vercors sur la commune de Ponet St Auban à Côté de Die. Une quarantaine de chasseurs sont présents dont 5 traqueurs. Plusieurs races de chiens sont représentées: Grand bleu, petit bleu, Ariégeois, Grand Gascon et teckel. On démarre la traque est là je me rends déjà compte  que je vais en chier toute la journée. La pente doit être à 5%, il faut parfois s'aider des mains pour avancer. Puis une des grand bleu d'un traqueur commence a donner, et rameute mes petits bleus. Le rapprocher commence et ça ne tarde pas à lancer. La menée est vive et très sonore. Au bout de 5 minutes mes chiens reviennent déjà ??? Il y a du avoir un ferme et il n'ont pas l'habitude. Le grand bleu continu toujours et un coup de carabine retentit. Ça sonne, le sanglier est mort, il pèse 105 kgs...Je continu de mon côté et là les chiens relancent avec Gamin et Farouk en tête. Un sanglier me passe à côté dans les buis mais impossible de le tirer. La menée s'éloigne et j'entends mes deux jeunes Huta et Haka donner à pleine gorge. Ça c'est bon... Je n'aurai plus de chien pendant plus d' une heure, ils n'ont pas arrêté et m'ont levé d'autres sangliers. Super content, mais le point négatif dans tout ça, c'est sur le ferme, ils ne reste pas assez.!! Mais bon, c'est déjà pas mal pour des chiens à lièvre......Cool

Quand aux autres traqueurs, je n'ai pu entendre leurs menées mais d'après les postiers, ça a bien envoyé. Au total, c'est six sangliers de prélevés, un de 105, un de 62, un de 55, un de 40 et de deux de 20 kgs.

Bravo à mes deux tontons, qui en ont  fait un chacun..Clin d'œil

1.jpg

2.jpg

4.jpg

Jeudi 17/10/13 chasse aux sangliers

Aujourd'hui direction Cruas dans le département de l’Ardèche. Nous commençons par faire le pied est très vite nous sentons que ce sera une bonne journée de chasse. Le président donne les consignes de sécurité et direction le poste. Pour moi mirador en haut d'un pin avec une superbe vue mais peu de champ pour tirer. Au bout d'une demie heure j'entends déjà les chiens mené et oh putain ça vient sur moi....Trop bon. Soudain j'aperçois un sanglier tout gris, difficile de le prendre à la lunette car la végétation est très épaisse. Une fenêtre se dégage et pan...Je le touche mais il continu sa course dans les buis. Je ne le vois plus, je l'entends, il se dirige vers moi, quand il surgit au pied de mon mirador. Vite je le tire entre les épaules, il s'écroule puis commence à se débattre, et pour assurer le coup je lui en remets une pour l'achever. Il est magnifique, un gros mâle qui pèse au final 74 kgs. Je le voyais beaucoup plus gros. Mais la journée n'était pas terminée pour moi car 1h00 après un autre sanglier me déboule dessus, comme une balle. Je l'entre aperçois, il passe sous le mirador et passe par dessus le sanglier mort. Je lui lâche un coup mais il a tellement gardé le sale que je n'ai pu le prendre comme il faut. Putain dommage, si j'avais enlevé ma lunette, je pense que j'aurai pu mieux le tirer. Mais bon, déjà un et je suis aux anges. C'est le deuxième que je vois et que je tue.. Nickel

20131017-103719.jpg

20131017-130428.jpg

20131017-130417.jpg

20131017-143653.jpg

Dimanche 13/10/13

Il a plu toute la nuit mais ce matin le temps est nuageux et sans averses. La veste est maintenant de rigueur vu les températures. La voix est très présente, les chiens se recrient mais impossible de lancé un lièvre. Du coup, comme presque à chaque fois cette année, direction le milieu du maïs pour les chiens et là c'est parti...Un premier lièvre sera levé, il me sortira deux fois devant et au bout de 40 minutes de menée, prendra les devants et on ne le reverra plus.

Le deuxième sera lui aussi levé dans un autre maïs, les chiens toujours bien ameuté lui feront traversé plusieurs combe, bois et maïs pour au final revenir au lieu de levé puis se dérobé dans un coin où j'arrêterai les chiens après une longue menée. Il est l'heure de rentrer....

Jeudi 10/10/13

Aujourd'hui température basse environ 10°c, et ciel couvert. Enfin la voie est là et les chiens entament une quête qui durera une trentaine de minutes. Impossible de le trouver, il manque juste le petit dernier truc avant le gite. Je décide de les mettre au bois et là en deux minutes le lièvre est lancé. La menée part tambour battant et descend dans une grande parcelle de maïs. Toute la meute y est et ils l'ont bien dans le nez. La menée s'éloigne tellement que l'on entend même plus les chiens. Je crois alors qu'ils l'ont perdu et 30 minutes plus tard, je ré entends les chiens arriver. Et c'est à ce moment précis que la vidéo démarre. Le lièvre m'arrive droit dessus, s'arrête et me voyant part en travers. Le lot est très étiré, Ecko mène la danse. La chasse durera encore une bonne demi heure. C'est la chasse la mieux depuis l'ouverture ( quête, lancé et menée).

Super..............

Dimanche 06/10/13

Il a plu cette nuit et ce matin le temps est nuageux et la température est bien descendue. Comme d'habitude avec ce temps là, pas de quête. Je démarre un lièvre dans un maïs, la menée est de 10 minutes et mon cousin ne le voit pas sortir.. Impossible de lui remettre la main dessus. Vers 10h30 le pied revient et les chiens me lèvent un autre lièvre dans un maïs. La menée est très sonore et le capucin a un TGV à ses trousses. IL sort dans une étrouble et longe les maisons, saute la route et rentre dans un sorgaux. La meute est en défaut et je les remets sur la voie. C'est reparti, je poste le corse dans un angle et mon cousin de l'autre. Puis deux coups "pan  pan", le corse vient de le tirer mais apparemment manqué. Le lièvre retourne là où je l'avais levé avec toujours les chiens au cul. On se reposte autour et mon cousin le voit sortir et se raser dans les colzas. Les chiens arrivent à font de train, tourne retourne, mais où est il ???? Quand Farouk lui met le nez au cul et le fugitif se lève devant toute la meute. Il est blessé à la patte arrière et une menée à vue s'engage. Au bout de 200 mètres les chiens l'attrapent, trop bon......Le corse l'avais bien touché.

Après cette jolie chasse, les chiens me rattraperont un lièvre blessé dans un maïs que d'autres chasseurs avaient tiré. Ils étaient super content que je leurs ramène. Nous lèveront encore un autre lièvre sans que mon cousin puisse le tirer.

Extraordinaire matinée, les chiens ont super bien chassé, et surtout tout le temps bien ameuté. Les jeunes sont belle et bien déclarés et sont même devant par moment.

Dimanche 29/09/13

Ce matin le temps est apocalyptique, il pleut des trombes d'eau et impossible de mettre le nez dehors. Du coup, une fois n'est pas coutume je chasse l'après midi car la pluie a cessé. Et quelle bonheur, les lièvres étaient debout dans les maïs, pas de quête bien sur mais une fois lancé, la voie était excellente. J'en ai levé trois, mais là où j'ai le plus kiffé, c'est quand Huta a levé sont lièvre toute seule. Je me demandais où elle était et quand je l'ai entendu lancé j'étais comme un fou. Elle a été rejoint par les autres après et une belle menée s'en est suivie. Les vidéos ont été faite à ce moment là et j'ai filmé en deux fois pour ne pas faire trop long pour télécharger.

Jeudi 26/09/13

Aujourd'hui le temps est au soleil et il fait très lourd. Pour faire cour, les chiens ont fait une quête (voir vidéo) puis ils ont lancé dans le maïs. Ils ne sont jamais arrivés à le faire sortir du carré. En fin de matinée, Farouk démarre un lièvre en pleine étrouble, elle n'a même pas donné un coup de voix avant de le faire gicler. Bilan, la menée a duré même pas 10 minutes et les chiens se sont retrouvés en défaut au carrefour d'un chemin.

Très dure de chasser en ce moment, la voie n'est pas là...........

Ouverture du lièvre le 22/09/13

Après deux dimanches de chasse, c'est l'ouverture du lièvre. La journée va être chaude mais ce matin le sol est très humide. Comme depuis plusieurs jours le pied n'est pas bon et aucune quête ne sera faite. Une première menée s'engage mais tout les chiens ne rallient pas et le lièvre me sort à 10 mètres. Je ne le tire pas car je veux qu'il y ai toute la meute derrière et que la menée dure un peu de temps. Une heure ou deux se passent et comme à son habitude, c'est Ecko qui lance au milieu d'un maïs. Ce coup si ils y sont tous et ça envoie la sauce. Après 15 minutes j'entends un coup de feu mais les chiens mènent toujours et le lièvre me coupe devant. Surpris je ne le tire pas et je remets les chiens qui sont en défaut plus loin. La menée répare et le lièvre me ressort à 20 mètres et je le tire au coup d'épaule. Je ne le voit plus car il a sauté derrière un roncier. Les chiens arrivent et me l'attrapent. Même Idés est allé le croquer un peu car elle était à coté de moi au moment du tire. L'autre coup de feu, c'était mon père qui en avait tiré un aussi sous la menée. Ils y avait deux lièvres donc je pense deux menées. Ils pèsent 4.3 et 4.5 kgs.

Le bilan une seule très belle menée, donc un peu de chance mais content pour les jeunes qui sont au taqués.... Le seul regret, c'est qu'on a prélevé nos deux lièvres le même jour et qu'il reste 3 dimanches. On va faire profiter de la meute au collègues qui n'ont pas de chiens..

20130922-093504-3.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×