Dimanche 06/10/13

Il a plu cette nuit et ce matin le temps est nuageux et la température est bien descendue. Comme d'habitude avec ce temps là, pas de quête. Je démarre un lièvre dans un maïs, la menée est de 10 minutes et mon cousin ne le voit pas sortir.. Impossible de lui remettre la main dessus. Vers 10h30 le pied revient et les chiens me lèvent un autre lièvre dans un maïs. La menée est très sonore et le capucin a un TGV à ses trousses. IL sort dans une étrouble et longe les maisons, saute la route et rentre dans un sorgaux. La meute est en défaut et je les remets sur la voie. C'est reparti, je poste le corse dans un angle et mon cousin de l'autre. Puis deux coups "pan  pan", le corse vient de le tirer mais apparemment manqué. Le lièvre retourne là où je l'avais levé avec toujours les chiens au cul. On se reposte autour et mon cousin le voit sortir et se raser dans les colzas. Les chiens arrivent à font de train, tourne retourne, mais où est il ???? Quand Farouk lui met le nez au cul et le fugitif se lève devant toute la meute. Il est blessé à la patte arrière et une menée à vue s'engage. Au bout de 200 mètres les chiens l'attrapent, trop bon......Le corse l'avais bien touché.

Après cette jolie chasse, les chiens me rattraperont un lièvre blessé dans un maïs que d'autres chasseurs avaient tiré. Ils étaient super content que je leurs ramène. Nous lèveront encore un autre lièvre sans que mon cousin puisse le tirer.

Extraordinaire matinée, les chiens ont super bien chassé, et surtout tout le temps bien ameuté. Les jeunes sont belle et bien déclarés et sont même devant par moment.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site